PRESENTATION

GESTION DE PROJET MANAGEMENT D'EQUIPE DEVELOPPEMENT TECHNIQUE
But

Formation

Documents

Liens et contact

Cours

Exercices

Logiciel

Cours

Exercices

Cours

Exercices

 

 

MANAGEMENT D' EQUIPE et MANAGEMENT DE PROJET

Ma Méthode de Formation

 

Ce que je pense de ces formations

1.    J'estime que le management d’un groupe nécessite 80% de motivation, intelligence et sensibilité de la part du manager et 20% de technique de gestion. L’essentiel de cette formation doit donc porter sur les problèmes humains

2.    Le management de projet nécessite plus de rigueur de gestion, mais la part des facteurs humains me parait quand même prépondérante.

3.    La formation au management est difficile car :

-        les personnalités des managers sont très différentes et chacun peut avoir son style propre

-        les personnalités des membres des équipes sont elles aussi très différentes

-        le contexte extérieur a une grosse importance : le type d'activité, l’esprit de l’entreprise, le climat social, le client,…

-        les projets qui risquent d’être gérés par les uns ou les autres peuvent être très différents en nature et en importance.

4.    Le formateur doit donc être davantage amené à faire réfléchir chacun sur sa façon de faire et  ses responsabilités, plutôt que de donner des recettes, ce qui ne l’empêchera pas de donner son point de vue qui restera dans les supports de cours.

5.    Je suis très opposé aux méthodes « à l’américaine » qui prennent un peu trop les stagiaires pour des élèves qui n’auraient qu’à suivre les conseils éclairés du formateur ( j’ai suivi un certain nombre de stages de ce type !). Il me semble que le formateur doit avoir une fonction de catalyseur pour aider chacun à trouver son chemin vers les solutions aux problèmes posés. Ce n'est pas avec des QCM qu'on résout les problèmes humains!

6.    Il faut que les stagiaires comprennent que les méthodes proposées sont à adapter en fonction du contexte. Le mieux est souvent l’ennemi du bien et il est toujours difficile d’imposer des règles.

7.     Il ne faut pas que la rigidité des méthodes tue la créativité et le dynamisme par un carcan trop bureaucratique, surtout dans les petites structures.

 

Ma méthode de formation

Je suis partisan d'une méthode très "participative", ce qui me parait fondamental pour que chacun s'implique avec sa propre personnalité et se prépare à être animateur.

1. Mettre d’abord tout le monde à l’aise en démarrant doucement :

- Se présenter

- Demander aux stagiaires de se présenter et de définir leurs attentes

- Donner le plan très général de ce qu’on va faire

2. Toujours faire réfléchir avant de donner ses idées

- Poser le problème

- Faire réfléchir individuellement ou par petites équipes

- Faire un debriefing au tableau

- En tirer une synthèse

- Donner les documents par écrit pour qu’ils puissent être annotés

- Faire un apport théorique par projection vidéo, en précisant que les idées présentées sont propres au formateur.

Bien entendu cela prend du temps et rend difficiles des formations trop courtes.

3. Pour le management de Projet, faire travailler en équipes

          de 2 à 4 stagiaires sur un projet choisi par l’équipe elle-même.

Chaque équipe devra alors :

- présenter les grandes lignes de son projet à l’auditoire qui pourra poser des questions. Ce sera une bonne occasion pour que le formateur puisse sentir son groupe et formuler ses remarques.

- Travailler en équipe sur le détail des tâches et du planning

- Rédiger un rapport final

4. Faire beaucoup de synthèses au tableau

5. Etre mobile

6. Donner des exemples vécus

7. Faire des pauses toutes les heures environ

8. Pour matérialiser la gestion de projet, trouver des logiciels simples d’emploi utilisables pour les exercices.

9. En fin de stage, faire un tour de table final et demander à chacun de remplir une fiche de satisfaction de façon anonyme, en faisant noter:

    - intérêt du cours

    - qualité de la présentation

    - qualité des documents présentés

    - points à améliorer, attentes non satisfaites,...

 

Michel EMERY

10/2013